Le maire de Béziers Robert Ménard condamné à 10 000 euros d’amende pour avoir diffamé Frédéric Lacas

Le maire de Béziers, Robert Ménard, a été condamné en appel à 10 000 euros, pour avoir diffamé Frédéric Lacas, lorsque ce dernier était le président de l’agglomération. Ménard remettait en cause le choix du délégataire de l’eau par l’agglomération en 2016.

Frédéric Lacas est soulagé. Le maire de Sérignan, président de l’agglomération de Béziers entre 2016 et 2020, a obtenu gain de cause : Robert Ménard, le maire de Béziers, a été condamné par la cour d’appel de Paris pour l’avoir diffamé dans l’attribution d’un marché public sur l’eau par l’Agglo.

« Je suis satisfait, c’est un rétablissement de la vérité, a réagi l’édile de Sérignan.

Un homme politique qui ment manipule et met la démocratie en péril. »

L’affaire remonte à 2016 : Robert Ménard accuse de favoritisme Frédéric Lacas, alors président de l’Agglo Béziers, qui avait confié la distribution de l’eau à Suez.

Le fondateur de Reporters sans frontières (RSF) s’était notamment appuyé sur le journal de sa ville pour s’attaquer à son opposant.

« Prix de l’eau : honte à eux. Frédéric Lacas trouve une majorité pour faire gagner la société la plus chère », peut-on lire dans le numéro d’août 2016.

Le premier jugement condamnait Robert Ménard à une peine de 2 000 € et à 3 000 € de dommages et intérêts, plus 3 000 € de frais de procédure. Celui de la Cour d’appel de Paris vient ajouter 2 000 € de plus pour ce procès en appel.

Source : .midilibre.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *