Trappes : un conseiller de Marlène Schiappa mis en cause

Thomas Urdy, conseiller de la ministre déléguée à la Citoyenneté Marlène Schiappa, a été mis en cause mercredi par un article publié par Mediapart et qui fait état de son implication dans une vive polémique concernant la ville de Trappes.

Depuis une dizaine de jours, cette petite commune de banlieue parisienne, est sujette à tous les fantasmes, après qu’un professeur a affirmé qu’elle était gangrenée par « l’islamisme ». Selon lui, des élèves musulmans seraient désinfectés par leurs parents à leur retour au domicile après avoir été au contact de non-Musulmans.

Il assurait aussi que la ville ne comptait plus aucun coiffeur, une allégation rapidement démentie par les faits. Depuis, la situation s’est emballée, le maire de Trappes, Ali Rabeh, venu au secours de ses administrés pour démentir ces fausses accusations, a été menacé de mort sur les réseaux sociaux et vit désormais sous protection policière.

Ce mercredi, alors que le silence du gouvernement sur ces menaces contre un élu de la République, s’est fait criant, Mediapart révèle qu’un conseiller de Marlène Schiappa serait intervenu dès le début dans cette polémique.

Thomas Urdy, qui a été maire adjoint de Trappes avant de rejoindre le cabinet de la ministre, connaissait très bien Didier Lemaire, le professeur à l’origine des accusations d’islamisme.

Marlène Schiappa connaît bien Trappes. En mai 2018, alors secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes, elle avait décidé d’y délocaliser son ministère pendant trois jours. C’est là qu’elle a rencontré Thomas Urdy, à l’époque adjoint au maire de la commune des Yvelines.

Près de trois ans plus tard, la ministre déléguée est désormais chargée de la citoyenneté et Thomas Urdy est devenu l’un de ses plus proches conseillers, « référent laïcité » pour l’ensemble du ministère de l’Intérieur.

D’après le journal en ligne, le conseiller de Marlène Schiappa est intervenu auprès du préfet dès le début de mois de février, faisant état de menaces sur sa personne, alors même qu’elles ont été depuis démenties.

Non sans rappeler l’assassinat de Samuel Paty, de nombreuses rumeurs de menaces avait émergé dans la presse mais aucune n’a pu être étayée par des preuves.

Source: https://www.mediapart.fr/journal/france/170221/trappes-un-conseiller-de-marlene-schiappa-la-manoeuvre?onglet=full

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *