Un décret autorise le recours à des systèmes vidéo intelligents pour surveiller le port du masque dans le métro

Les systèmes vidéo visant à surveiller le taux de port du masque dans les transports sont officiellement autorisés par décret, ouvrant un énorme marché à des sociétés spécialisées telles que Dakatalab.

Publié mercredi 10 mars 2021, au Journal officiel, le décret 2021-269 autorise le recours à des systèmes vidéo intelligents pour surveiller le port du masque dans le métro. Il rappelle que « dans les territoires où, pour faire face à l’épidémie de covid-19, une loi ou un décret impose le port d’un masque de protection dans les véhicules ou les espaces accessibles au public et affectés au transport public de voyageurs, les exploitants […] ainsi que les gestionnaires des espaces affectés à ces services veillent au respect de cette obligation ».

Une technologie de reconnaissance faciale est déployée depuis le 6 mai dans la station Châtelet-Les Halles, où six caméras (et bientôt douze) sont équipées d’un boîtier connecté à une salle de contrôle.

« Ces six petits ordinateurs transforment les images en “data” et envoient les informations toutes les quinze minutes », explique à l’AFP Xavier Fischer, PDG de Datakalab, la start-up parisienne qui a mis au point la technologie. Un algorithme permet ensuite de détecter le port du masque chez les usagers filmés.

Selon L’Usine Digitale, Xavier Fisher, affirme que les discussions avec la RATP n’ont cependant pas encore repris. Ce qui a été confirmé par l’exploitant. « La RATP prend acte de la publication au Journal officiel du décret  ‘relatif au recours à la vidéo intelligente pour mesurer le taux de port de masque dans les transports’. À ce stade, aucune décision n’a été actée quant à la reprise, ou non, de l’expérimentation menée à Châtelet sur la détection du port du masque« .

Source 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *