[vidéo]Agression de Yuriy : L’hypothèse de représailles entre deux bandes est fortement privilégiée.

Rien ne justifie un tel déchaînement de haine sur Yuriy.

L’Elysée a pris contact avec la maman de Yuriy, un conseiller s’est entretenu avec la mère de la victime. La maire de Paris, Anne Hidalgo, a également eu la mère de l’adolescent au téléphone. La ville de Paris a proposé une présence renforcée des forces de l’ordre sur place, dans le quartier de Beaugrenelle. La veille, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a dénoncé « une attaque d’une sauvagerie inouïe ». « L’enquête doit permettre de faire toute la lumière sur les faits et d’interpeller les auteurs de cet acte immonde », a-t-il tweeté.

Le jeune homme est hospitalisé dans un état grave à l’hôpital Necker. Yuriy « a eu le nez, le bras, les épaules, les côtes et des doigts cassés. Mais surtout il a eu le crâne cassé en plusieurs endroits. Il a subi une opération de plus de six heures, il a été dans le coma plus d’une semaine », a indiqué sa mère, Nataliya Kruchenyk.

Petro Le cousin de Yuriy témoigne sur RMC, il dit qu’il est influençable.

Mais que s’est-il vraiment passé et pourquoi autant de mystères autour de cette attaque ? Selon une source proche de l’enquête, l’hypothèse de représailles entre deux bandes est fortement privilégiée pour le moment. 

Selon BFMTV, sur des vidéos du tabassage de Yuriy, les agresseurs auraient crié qu’ils venaient de Vanves. Ils seraient venus jusqu’à Beaugrenelle pour venger un des leurs qui avait été roué de coups. La piste d’un contentieux entre Beaugrenelle et Vanves est donc sérieusement explorée par les enquêteurs.

Yuriy fait-il partie d’une bande  ? Selon le Parisien, ce matin, « après le drame, des copains de l’adolescent sont venus voir la maman, mais « n’ont pas voulu dire », d’après elle, ce qu’il s’était passé. Il y a peu de temps, se remémorait Nataliya, Yuriy aurait reçu un coup de téléphone anormalement tard, vers 22 heures. A son beau-père, qui s’inquiétait, l’adolescent aurait répondu de façon un peu « sèche ». »

Le cousin de la victime, interrogé par LCI, a expliqué que la bande « cherchait visiblement des jeunes du quartier. Une histoire de bandes rivales. Ils ont dû se dire que Yuriy faisait partie des personnes qu’ils recherchaient.

 » Toujours dans un coma artificiel Si le pronostic vital du jeune a dans un premier temps été engagé, il ne l’est plus désormais. Yuriy est encore aujourd’hui à l’hôpital Necker où il a été transféré et placé dans un coma artificiel dont les médecins espèrent le sortir progressivement. Ce jeudi 21 janvier, c’est dans cet état qu’il a fêté son anniversaire…

Source: jeanmarcmorandini

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *