[vidéo]Les soutiens de Julian Assange explosent de joie après le refus de son extradition

Des soutiens de Julian Assange explosent de joie et se prennent dans les bras devant la cour de l’Old Bailey, à Londres, après avoir appris que la justice rejetait la demande d’extradition du fondateur de Wikileaks vers les Etats-Unis, qui le réclament pour la publication de centaines de milliers de documents confidentiels.

Des personnalités politiques et publiques de plusieurs pays ont commenté la décision du tribunal de Londres de refuser d’extrader le fondateur du site WikiLeaks, Julian Assange, vers les États-Unis.

La décision britannique de refuser d’extrader Julian Assange, fondateur du site WikiLeaks, vers les États-Unis où il risque 175 ans de prison, est une «victoire pour Julian et une victoire de la justice », a déclaré ce lundi 4 janvier Stella Morris, compagne et avocate de M.Assange.

L’affaire sur l’extradition pourrait prendre plusieurs années

Selon le président et membre du comité exécutif de l’Association russe de droit international, Anatoli Kapoustine, la décision sur l’appel interjeté par les États-Unis peut prendre un an.

Edward Snowden commente le jugement sur Assange

Le lanceur d’alerte Edward Snowden, ancien officier de la CIA et ancien employé contractuel de l’Agence nationale de sécurité (NSA) américaine a soutenu la décision du tribunal de Londres.

M.Snowden se trouve actuellement en Russie où il s’est réfugié après avoir déclenché, en juin 2013, un scandale international majeur en transmettant des documents classifiés au Washington Post et au Guardian concernant les programmes de surveillance en ligne des services secrets américains et britanniques.

Amnesty International dénonce la participation de Londres à «un procès politique»

L’ONG Amnesty International a aussi soutenu le refus d’extrader Assange.

Le député australien Andrew Wilkie a qualifié la décision du tribunal britannique de remarquable, appelant le Premier ministre britannique à libérer Julian Assange et les États-Unis à renoncer à faire appel.

Le Mexique offre l’asile à Julian Assange.

Source :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *