[vidéos] Jack Lang regrette d’avoir signé une tribune défendant des pédophiles

En 1977 il avait pris fait et cause pour trois hommes jugés pour des rapports sexuels sur des mineurs pour « attentat à la pudeur sans violence sur des mineurs de moins de 15 ans ». « C’était une connerie », concède-t-il aujourd’hui, en pleine affaire Olivier Duhamel.

Une tribune qui avait été initiée à l’époque par le sulfureux écrivain Gabriel Matzneff – désormais visé par une enquête pour viols sur mineurs de moins de quinze ans -, et qui avait été signée notamment par Jack Lang, qui n’était alors que simple membre du Parti socialiste.

Ce lundi sur Europe 1, en pleine affaire Olivier Duhamel, l’ancien ministre de François Mitterrand a regretté cette signature : « C’était l’après-68, nous étions portés par une sorte de vision libertaire fautive », a-t-il expliqué, mais « cette pétition était une connerie et était inacceptable ».

« Depuis lors, j’ai combattu, comme tant d’autres, ce genre de bêtises », a poursuivi l’ancien ministre de la Culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *