[vidéos]Couper les aides aux familles de jeune délinquants

Suite aux violences urbaines sur la commune survenue en octobre dernier et au vote en conseil municipal de la suppression de certaines aides de la mairie pour “les familles de délinquants”, le maire LR de Valence, Nicolas Daragon, s’est expliqué mercredi dans les médias.

“C’est à ces familles-là que l’on propose des accompagnements éducatifs, des services de prévention, des animations… Tous les services que propose la ville habituellement. Ce sont ces familles qui, au moment où leurs enfants commettent des actes, refusent de se plier aux mesures d’accompagnement que l’on propose”. Précisant “si les familles refusent, elles se verront supprimer les aides mises en œuvre” a-t-il déclaré sur Cnews.

Selon un sondage Ifop, la moitié des Français considère que l’application systématique des peines de prison serait la mesure la plus efficace pour lutter contre la délinquance.
Un sentiment partagé par une partie des policiers. « Cela ne fait que confirmer ce que l’on dit depuis des décennies, à savoir tant qu’il n’y aura pas de vraie réponse pénale on n’arrivera jamais à enrayer la délinquance », réagit Yves Lefebvre, secrétaire général Unité SGP Police-Force Ouvrière.
Par ailleurs, 47% des Français sont favorables au renvoi des délinquants étrangers une fois leur condamnation effectuée en France.
Concernant les mineurs multirécidivistes, 46% des sondés estiment que la suppression des aides sociales familiales serait une action efficace.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *